Sauter la navigation

Les formes du temps de Michel Onfray

Ou l’on apprend

« qu’avant toute vie rampante ou marchante, la pierre exprime le présence, ce que les philosophes appellent la pure présence du monde. Aveugle et dépourvue de conscience, sommaire dans sa vitalité et son énergie, la pierre contribue à une grammaire, une  syntaxe qui permettent un style, ce qu’en d’autres termes on appelle le terroir. Les concrétions minérales sont un vocabulaire, les formes pierreuses, une étymologie, le sol , une langue… »

2008_raz_pierre

 

« La Volonté de puissance ne désigne pas seulement chez Nietzsche une velléité de pouvoir, mais la force humaine la plus importante, plus forte que la volonté de vie. Elle est ainsi parfois désignée par Nietzsche comme l’essence de l’être ou l’essence de la vie. »

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s